[javascript protected html] [javascript protected html]
Maître Gims, est un rappeur, chanteur et compositeur très connu en France, en particulier via ses titres « Bella » et « Sapés comme jamais ». Il a reçu la certification disque de diamant pour ses 3 albums. Il est également membre du groupe Sexion d’Assaut.

Le 31 janvier, Maître Gims annonce son changement de nom sur Instagram

https://www.instagram.com/p/BtSpR-mH38R/?utm_source=ig_embed

« Je ne veux plus qu’on m’appelle Maître Gims, Gims suffit largement ».

Pourquoi cette volonté soudaine de changer de nom ? Qu’évoque le nom Maitre Gims ?

Bessis livre son analyse.

Globalement ce changement de nom suggère que le chanteur ne s’identifie plus à son nom. Il marque un tournant, peut anticiper un changement de style musical.

Les évocations du terme Maître

Le terme Maître laisse donc sous-entendre que Maître Gims est plus qu’un rappeur : il a maîtrisé son art, il vient nous apprendre sa musique, le rap, il peut être notre professeur, notre modèle.

Comment explique-t-il son changement de nom ?

Pour lui, maître est « lié aux arts martiaux, aux mangas, ce rapport de maître et d’élève…celui qui donne la leçon » (lien).

Il annonce également que le fait de l’appeler maître « commençait à me déranger, je n’étais pas bien avec ça » (lien).

3 conséquences possibles en termes d’image induite pour Gims :

  1. En enlevant la partie Maître, le chanteur s’internationalise. Maître Gims était un nom franco-anglais. Gims se présente plutôt comme un nom anglo-saxon, la dimension France a disparu. Ce changement de nom va l’internationaliser.
  2. La relation évolue entre le chanteur et son public, elle devient plus égalitaire, Gims n’est plus un maître, il se rapproche de son public.
  3. L’image se banalise un peu. Qu’on le prenne au 1er ou au second degré, supériorité souhaitée ou humour décalé, le terme Maître apportait une aspérité qui va donc disparaître.

Les exemples connus de changements de noms et leurs résultats

Dans le monde de la musique, nous avons connu plusieurs exemples de changement de nom. Certains réussis, d’autres moins.

 

 

Des noms raccourcis  : Matt Pokora devient M. Pokora. Ce type de changement n’affecte que peu l’identité de l’artiste. Il est simple à réaliser, assez peu risqué mais moins impactant.

Des variations autour du nom d’origine  : Snoop Dogg détient la palme des tentatives de changement de nom : Big Snoop, Snoop Lion, Snoopzilla, Smooth Dogg. Etc. Aucun de ces noms ne fut pérenne.

 

Des changements radicaux pour raison religieuse  : c’est le cas de Madonna, devenue Esther pour quelques semaines, ou encore de Cat Stevens, devenu Yusuf Islam, puis Yusuf. Dans ces 2 cas, les changements n’ont pas été faciles. Madonna a repris son nom après quelques semaines, Yusuf Islam a supprimé le terme Islam et rappelle toujours son identité d’origine sur les affiches de ses concerts.

Des changements radicaux de nom pour d’autres raisons : dans les années 90, Prince décidait de changer de nom en s’appelant O(+>, qu’il intitulait « Love symbol ». Puff Daddy a tenté de s’appeler Swag et Pascal Obispo a eu une période où on l’appelait Captain Samouraï Flower. Ces changements sont difficiles à réussir, les chanteurs concernés ont le plus souvent échoué.

 

 

Conclusion

Choisir son nom d’artiste est un exercice compliqué : ce nom est la première chose que le public retiendra de l’artiste mais aussi le mot qui résumera l’artiste à ses propres yeux.

L’artiste a le droit d’évoluer, de murir et son nom d’artiste d’origine peut devenir pesant voire pénible pour lui.

Avant de changer de nom d’artiste, plusieurs questions doivent être posées : l’artiste est-il déjà reconnu ? son nom correspond-il à ce que son public attend de lui ? Que perd-on et que gagne-t-on via le nouveau nom ? Comment communiquer le changement de nom ?

Un raccourcissement ou une variation légère sont bien sûr beaucoup moins risqués qu’un changement radical.

Dans le cas de Maître Gims, nous sommes plutôt optimistes : l’identité principale portée par le terme Gims perdure, le changement de nom est bien justifié par le chanteur et rend honneur à son évolution vers plus de maturité et d’authenticité, ce que peut apprécier son public qui lui aussi grandit. Une part d’humour, de décalage, de rebellion peut néanmoins être perdue en route, charge à l’artiste de la compenser par autre chose … à inventer.

 

Antoine Jay

Chef de projet web, naming & communication

Corinne Bessis Dirigeante Bessis, agence de naming et d’exaltation d’offres, à l’origine des noms Navigo, Kangoo, Téoz, Amaguiz, Keolis, Zoé…

Ce site a été optimisé pour vous offrir une meilleure expérience avec un affichage en plein écran.
Merci d'agrandir votre fenêtre.
Je souhaite continuer malgré tout Ce site a été optimisé pour vous offrir une meilleure expérience avec un affichage en plein écran.<br>Merci d'agrandir votre fenêtre.